Hier, je me suis réveillé avec l’intention de faire le point sur les choses que la crise du covid-19 m’a apprises.

Depuis le début de 2020, je baigne dans un déluge d’informations parfois contradictoires, souvent complémentaires.

J’aime utiliser un logiciel « Freemind » qui permet de mettre les idées en perspective qui dresse un schéma heuristique de tous les éléments sur un thème choisi.

Les Coronavirus

L’origine du coronavirus qui en est à sa 21e édition, alors qu’avons-nous appris des 20 éditions précédentes? Rien?

Sa fabrication artificielle (plusieurs sources prétendent ce fait) ou sa source dans un laboratoire P4 de Wuhan en Chine, est-elle confirmée ou démentie?

Des théories de complotistes tirent dans toutes les directions. Il y a 22 versions qui révèlent des histoires toutes très discutables.

La propagation découle de plusieurs décisions des gouvernements de fermer ou non leurs frontières. Très variable et très critiquable pour certains pays.

Cela nous amène au dépistage du virus et de sa fiabilité quand on sait qu’une papaye a été testée positive au Covid-19, est ce que cela nous en dit beaucoup sur la fiabilité du test?

Le traitement demeure un sujet très controversé pour des motifs encore plus litigieux. Le combat entre le Pr Didier Raoult de IHU de Marseille avec l’HCQ + AZM (hydroxychloroquine [1955] et azithromycine [1980]) pour des résultats plus que probants contre des opposants de Gilead Sciences avec le Remdesivir qui a suscité des réserves majeures pour cause de mortalité accélérée chez certains patients.

La mutation du virus ce qui rend une possible vaccination très questionnable.

L’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (physique ou financière des lobbies selon certains) nous amène à la questionner sur plusieurs aspects.

Ses objectifs réels sont-ils la santé des humains ou le retour sur investissement des lobbyistes qui se greffent à l’OMS pour en tirer des avantages pécuniaires?

Le financement de cette organisation mondiale par les états, les lobbies, les fondations fonctionne selon quelles règles de contrôle de ces entités? Qui assume les salaires des employés de l’OMS? Plusieurs employés de l’OMS qui sont payés par la Fondation de Bill et Melinda Gates sont-ils des employés de l’OMS ou de la Fondation? Dans quelle mesure sont-ils en conflit d’intérêts? L’impartialité de ces employés est-elle respectée en tout?

La direction de l’OMS est-elle basée sur la probité de ses dirigeants? Quand on connait le curriculum vitae de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS depuis 2017, des interrogations surgissent.

Quels intérêts guident les décisions de l’organisme? 

Quelles orientations scientifique ou politique déterminent les décisions de l’OMS? Des directives précises devraient en découler; or la confusion semble avoir été mise en valeur plus que de nous rassurer en nous donnant des directives claires.

La déclaration de pandémie de niveau 6 qui ne tient compte que du déploiement mondial et non plus de la virulence depuis mai 2009 (soit 1 mois avant la déclaration de la pandémie H1N1), les critères ont été abaissés, pour quel avantage?

Comment comptabilisera-t-on les morts? Les morts DU Covid, AVEC le Covid ou EN PRÉSENCE du Covid sont additionnés sans discernement. Pourquoi? Sous quel principe scientifique ce manque de rigueur sert-il?

Les pharmaceutiques

L’orientation des compagnies pharmaceutiques est-elle principalement sanitaire ou financière? La réponse nous montre bien des choses. Sous des messages mielleux et biaisés, on voit facilement que l’aspect profitabilité est de loin le principal critère réel de leurs actions. D’ailleurs beaucoup de médicaments efficaces et peu dispendieux (donc peu profitables) sont retirés du marché au profit de nouveaux médicaments coûteux (donc rentables pour la compagnie et ses actionnaires) et moins efficaces en fin de compte. Y a-t-il un problème éthique avec cela?

Le financement des pharmaceutiques en très grande partie par la Fondation de Bill et Melinda Gates me pose questions. Cet investisseur mettrait-il de l’argent dans des compagnies par pur altruisme angélique? Non, c’est pour avoir un retour sur investissement. Soyons lucides. Pour la philanthropie, on repassera.

D’ailleurs, Microsoft (sous contrôle de Bill Gates) a déposé quelques brevets (celui du 26 mars 2020, #WO2020060606 – Système de cryptomonnaie utilisant des données d’activité corporelle) sur des vaccins pour en avoir la propriété et en récolter les profits. Cela vous inquiète-t-il?

Les chemtrails que vous y croyiez ou non, ça existe. Comme l’électricité, que vous y croyiez ou non, c’est là! Deux positions s’opposent: ceux qui les dénoncent et ceux qui les banalisent. Personne n’oserait prétendre que cela n’existe pas. Mais les chemtrails sont financés par qui? Et pourquoi? Comme ce sont des produits chimiques, pouvons-nous en déduire que les compagnies pharmaceutiques sont derrière cela, mais alors à quelles fins?

La médication contre le coronavirus est-ce seulement une lutte de compagnies pour faire des milliards ou est-ce pour sauver les humains devant ce virus grippal virulent? La question se pose et la réponse commence à poindre un peu partout avec les langues qui sortent de l’omerta et qui osent dire les vraies affaires à visage démasqué.

Un médicament peu coûteux qui fonctionne ou un médicament dispendieux, non testé et douteux qui rapporte du gros cash? Choix difficile, n’est-ce pas?

La course effrénée à la vaccination salvatrice pour enrichir la compagnie dont ses actionnaires salivent déjà des retombées juteuses. Je vous rappelle que la Fondation Bill et Melinda Gates (ben oui encore lui) finance toutes les compagnies pharmaceutiques majeures dans cette course au vaccin miracle.

La composition du vaccin qui est secrète, les tests de fiabilité qui seront supprimés, les poursuites en cas de dommages déjà sous immunité des gouvernements. Donc ce sera votre argent (vos impôts) qui défendra les compagnies pharmaceutiques contre votre poursuite, alors vous paierez en double, n’est-ce pas merveilleux?

Qui seront les cobayes puisque les tests sur les animaux sont retirés de la démarche de production? Est-ce que ce sera vous le cobaye?

La notion de vaccin obligatoire ou volontaire est aussi en lien avec le droit individuel de décider librement de votre santé, de ce qui peut être injecter ou non dans votre corps, vous dites quoi sur cela? À qui appartient votre corps?

Un scénario avancé par plusieurs est que l’épandage via les chemtrails apporte les maladies pour vendre des médicaments qui maintiennent les gens avec la maladie sous contrôle pour promouvoir des vaccins par la suite, donc les pharmaceutiques font de l’argent à trois niveaux, fascinant comme théorie, non? 

Avant de fermer votre esprit et de crier au complot, faites vos recherches!

La santé dans tout cela

Avez-vous entendu une émission à la télévision depuis des mois vous parler de la santé et de votre système immunitaire? Si oui, je vous en prie, donnez-moi les sources de cette émission dans les commentaires ci-dessous.

Qui doit prendre en charge votre santé? L’état? Le directeur de la santé publique? Le médecin? Le pharmacien? Les médias? Ou vous-même?

Je suis pour la responsabilité pleine et entière de l’individu, pour son autonomie et pour son droit de décider librement de ses choix de santé. Il peut bien sûr recourir à de l’aide extérieure, mais cette aide est subordonnée et non dominante.

D’ailleurs la Charte canadienne des droits et libertés écrit à l’article 7. Chacun a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne; il ne peut être porté atteinte à ce droit qu’en conformité avec les principes de justice fondamentale.

Dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, il est écrit à l’article 1. Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de sa personne. Il possède également la personnalité juridique.

Et que dire des soins naturels: l’artemisia annua, la vitamine D, le zinc, la vitamine C en mégadose, l’ozonothérapie et les huiles essentielles? Ne sont-ils pas à considérer au même titre que des produits chimiques avec des risques non prouvés scientifiquement par des firmes indépendantes?

La gouvernance des états

L’urgence sanitaire

L’urgence sanitaire est une responsabilité de tout état qui a le devoir suprême de protéger sa population, mais pas à n’importe quel prix. Tout le monde s’accorde pour donner le bénéfice du doute aux dirigeants dans les 10 premiers jours de la déclaration de pandémie par l’OMS, par la suite cela devient discutable. 

Le droit des patients d’être traité avec diligence et le droit des médecins de soigner comme leur savoir et leur devoir le leur commandent. De graves dérives sont actuellement en train d’être plaidées devant des tribunaux à travers le monde.

Est-ce que la prescription du Rivotril va passer comme si de rien n’était? La prescription de l’euthanasie avait-elle toute la latitude des gouvernants français? 

Parlant des lacunes des CHSLD ou EHPAD, nous ne pouvons que nous indigner devant la manière désastreuse dont des gens sont morts dans des conditions pires que des animaux d’abattoir. Vous trouvez que j’exagère, parlez-en avec les familles des concernés. On a beau avoir passé une loi sur mourir dans la dignité au Québec, a-t-elle été appliquée un petit peu depuis 3 mois?

Les gens sont morts dans l’indignité, dans la solitude, dans le syndrome du glissement et les deuils des familles n’ont pas été faits.

Les familles n’avaient pas le droit de dire adieu à leur proche de leur vivant avant leur dernier souffle, mais aussitôt le décès constaté et noté Covid-19 sur le certificat de décès (peu importe la cause véritable, directive de l’OMS oblige), les familles devaient vider la chambre des biens du défunt rapidement, au diable les normes de confinement, il fallait vider les lieux de toutes traces du défunt. J’écris cela avec de la colère et de l’indignation qui montent en moi!

Le confinement

La mesure de confinement s’est basée sur les analyses exagérément trompeuses de Neil Ferguson de l’Imperial College London (financé par la Fondation Bill et Melinda Gates).

Le confinement a été vécu de bien des façons dans différents coins du monde.

Très stricte et total dans certains pays avec des mesures policières répressives abusives et qui nie la Charte des droits et libertés à certains égards. Violation de domicile, intrusion sans mandat, contravention contre la libre circulation des gens sur le territoire, etc. Comme c’est le cas au Québec, en France.

Partiel dans d’autres pays qui ont décidé d’adapter le confinement qu’aux personnes à risques, par mesure de protection. Comme en Chine.

Surveillé pour d’autres pays où ils ont isolé (confiné) que les cas déclarés positifs après un dépistage adéquat, pour un traitement adapté. Comme en Corée du Sud.

Selon l’état actuel des choses, les pays les moins confinés s’en sont mieux sortis avec moins de morts par millions d’habitants, donc une létalité plus faible. Alors, les purs et durs du confinement, revenez-en avec vos discours alarmistes qui ne sont basés que sur vos peurs personnelles.

Rappelez-vous que c’est la première fois de l’humanité que les pays ont confiné les personnes saines (plus de 4 milliards) pour une grippe! Pourquoi? Raison sanitaire, vraiment? Raison économique, possiblement?

L’arrêt économique

L’arrêt économique a profité à qui? C’est une question que j’ai posée sur Facebook à plusieurs reprises sans recevoir de véritables réponses éclairantes.

Était-ce une mesure temporaire et inévitable ou délibérée et maniérée à des fins précises? Quand on sait que les grosses entreprises style Amazon, Costco, Walmart ont augmenté leur chiffre d’affaires et que les milliardaires de la planète ont vu leur fortune croître de 10%, n’est-ce pas profitable pour certains?

L’endettement des pays qui doivent assurer la subsistance des démunis, des sans-emplois, de ceux qui sont obligés de ne rien faire que d’attendre des directives leur permettant de vivre normalement comme des travailleurs ou des entrepreneurs actifs. Qui paiera la facture, car un moment donné, il faudra la payer cette facture, non?

L’urgence de relancer l’économie au Québec avec un projet de loi mammouth qui maintenait la gestion par décrets de l’urgence sanitaire pour 2 ans, l’étirement des lois en vigueur sur l’environnement, le retour du copinage et de la collusion dans la construction et prévoyait l’immunité de tout ce beau monde. Le paradis pour un gouvernement dictatorial qui a pris goût à la gouvernance par décrets. Le hic, c’est que la population s’est mobilisée et a forcé les oppositions parlementaires à bloquer ce torchon de projet de loi odieux.

Qui assumera les faillites à venir découlant de cette mauvaise gestion économique?

Qui assumera la responsabilité des mauvaises décisions politiques que les gouvernement ont prises, s’ils se sont octroyés l’immunité par décret?

Le déni de démocratie

Tout pouvoir corrompt, tout pouvoir absolu corrompt absolument. Dans la forme, dans la durée et dans les dérives policières, voilà les trois manières de définir la corruption. On parle alors, à juste titre, d’abus de pouvoir. Vous êtes d’accord avec cela?

Gouverner par décrets en cas d’urgence est une chose, le faire par la suite en suspendant les pouvoirs judiciaire et législatif, cela devient de la dictature molle.

Si nous sommes un état de droit, les droits du peuple sont entre les mains de ceux qui décrètent uniquement? Quels sont les contrepoids de ce pouvoir totalitaire sur nous ou contre nous?

La Charte canadienne des droits et libertés et la Charte des droits et libertés de la personne du Québec sont très explicites sur les droits et obligations des trois pouvoirs de notre société, le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Aucun ne peut brimer les autres.

Une poursuite a été instauré le 8 juin 2020 au nom de la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple contre les abus du gouvernement du Québec. Il devra répondre de ses décisions devant le tribunal.

La distanciation physique

D’abord l’appellation, cessons de parler de distanciation sociale et parlons plutôt de la distanciation physique qui est plus juste. Or le Québec s’est mélangé les pinceaux en fermant tout sur son passage: écoles, restaurants, commerces, bureaux, tribunaux, etc.

La peur des gouvernants est questionnable. Ce sont des humains eux aussi, ils vivent leurs propres peurs et nous le comprenons, cependant ils ont une responsabilité de nuire le moins possible à la société par leurs décisions, soit en les mettant de courte durée ou en atténuant les effets par des mesures temporaires pour palier aux inconvénients.

L’excuse de ne pas avoir su d’avance ce que se passait est un leurre. Depuis novembre 2019 la Chine avait annoncé un cas de coronavirus éclos. En décembre 2019, un médecin chinois de 34 ans avait dénoncé cette situation, il en est mort d’ailleurs le 7 février 2020. Au lieu de faire le clown au Maroc fin février, le Dr Arruda aurait dû regarder ce qui se passait à travers la planète.

Ce qui pouvait se justifier en mars n’avait déjà plus d’allure en avril et encore moins en mai. Si le gouvernement prend des décisions selon l’évolution des choses alors ses décisions auraient dû suivre l’évolution des informations qui circulaient partout sur Internet.

Les conséquences néfastes sont largement supérieures à ce qu’on nous laisse entendre. Les conséquences psychologiques, sociales, éducationnelles.

Conséquences psychologiques

Pensons aux personnes seules et sans ressources, aux personnes malades qui refusent de se faire soigner tellement on leur a fait peur, à nos aînés qui se laissent mourir (le syndrome du glissement ça vous dit de quoi?)  ou que vous laissez mourir, aux jeunes dont on a fait peu de cas.

Est-ce qu’on attend les suicides ou les décrochages en bloc avant de commencer à s’en occuper? Un directeur d’école m’a dit une phrase que j’ai toujours retenue tellement elle faisait sens: 

«Si on s’occupe des jeunes, on ne s’en préoccupera pas!»

Il n’y en a que pour l’économie? Vraiment? Et si on parlait de santé mentale, un moment? Croyez-vous que le double message en continu aide à la santé mentale, à la reconnaissance des repères et à l’équilibre psychique?

Un bel exemple sur ce double message est le port du masque. Il y a tellement de messages contradictoires qu’Astérix dans la maison des fous c’était de la petite bière légère.

C’est à se demander si volontairement on veut nous garder dans la sidération pour nous maintenir dans la soumission docile pour nous pousser un vaccin obligatoire ou quelque chose du genre. La question a le mérite d’être posée!

C’est quoi le message officiel basé sur un avis écrit scientifique concernant le port ou non du masque! Quel est l’efficacité réelle du masque sur la santé? Quels sont les risques liés au port du masque de manière prolongée sur le système immunitaire? Quels sont les symptômes d’hypoxie? Quel type de masque porter? Quelles marques sont recommandées? Soyez clair pour une fois! Ça ferait changement.

Pis coudonc, va-t-il y avoir une 2e vague, oui ou non? Branchez-vous, vous en voulez une ou pas? Vous en souhaitez une ou pas? Si vous n’en voulez pas alors agissez en conséquence, faites un message clair annonçant que la pandémie est finie! Cesses de nous manipuler de manière anxiogène.

Conséquences sociales

Pour décrisser la société vous y avez mis le paquet. Pour instaurer la peur de l’autre, vous avez vraiment fait fort, monsieur Legault! Mais, je refuse d’avoir peur de serrer des mains et de faire des accolades à mes proches, ne vous en déplaise.

L’être humain est social. Vous ne pourrez pas empêcher les humains de socialiser, ils vous défieront et je serai des leurs. Votre peur ne sera jamais mienne!

Je n’irai qu’au restaurant ou aux commerces qui me serviront à visage découvert comme des vrais humains, je ne participerai pas à une économie de mascarade.

Conséquences éducationnelles

Le désastre est encore plus contestable en éducation. Des écoles fermées pour une peur complètement démentie à maintes reprises par plusieurs scientifiques de renom qui ont dit que ce virus ne s’attaquait pas aux jeunes, et les gouvernements font la sourde oreille. C’est à se demander si le virus de la peur comptait plus que l’équilibre éducationnel des jeunes. Quelles seront les conséquences de ce gâchis sur le long terme?

Le but non avoué, mais très implicite était de forcer les adultes à rester à la maison en leur retournant leurs enfants. Un malicieux moyen détourné de contrôler le confinement des parents pris en otage par leurs enfants. Cela a servi à qui?

Les finissants du secondaire V au Québec se retrouvent devant quel choix pour entrer au Cégep en septembre prochain? Y avez-vous pensé? Silence radio sur ce sujet. C’est un cas parmi tant d’autres!

L’information

L’information scientifique

Nous sommes allés à la découverte des vérités et des mensonges de la communauté scientifique. Nous avons également pu saisir les liens entre les avis scientifiques et le financement sous-jacent. Selon qui te paie, ton avis scientifique est très différent. Mon œil, la rigueur scientifique! La rigueur financière semble-elle être devenu la norme?

Qu’on parle des statistiques prévisionnelles de  Neil Ferguson de l’Imperial College London financé par la Fondation de Bill et Melinda Gates qui annonce une pandémie avec des chiffres tellement gros, qu’il a dû les réviser à la baisse assez rapidement. Pourquoi?

Qu’on cite l’étude du Dr Mandeep R Mehra sur l’hydroxychloroquine publiée le 22 mai 2020 dans « The Lancet » qui a révélé avec un consensus quasi unanime la fausseté de son contenu truffé de mensonge gros comme la terre. Cette réfutation n’a pris que quelques heures. La rigueur scientifique serait-elle en voie de renaître?

Ces deux exemples nous font poser la légitime question de la fiabilité des propos avancés par certains scientifiques, dans leurs études. Accorde-t-on trop de pouvoir à ces études qui sortent de partout pour promouvoir leurs avancées?

D’ailleurs, suite à cette bavure du « The Lancet », ils ont perdu énormément en crédibilité qu’il avait mis des années à bâtir. À l’avenir les gens regarderont les études du « The Lancet » avec une grosse réserve. La rigueur reviendra peut-être en force, ce qui ne serait pas un mal après tout.

Information médiatique

L’effet pernicieux du double message ou du double langage crée de la confusion. La sidération de la population devant ce discours ambigu à dessein aura des conséquences graves qui mettront plusieurs mois à des gens pour s’en remettre.

L’effet anxiogène propagé à répétition par les médias dominants avait-il un but sciemment caché?

C’est à se demander s’il s’agit d’information ou de propagande! Propagande dans le discours ambigu explicite et implicite qui distord la perception et qui nous met dans un état de sidération. Avec la perte de repères, nous sommes déstabilisés et nous avons du mal à suivre. Si c’était le but, on parlerait de conditionnement programmé.

Comme la source d’information est unique, les messages véhiculés le sont également. À croire que la pensée critique et le discernement n’existent plus au Québec. Si on dit différemment des médias , on est aussitôt traité de complotiste. C’est plutôt réducteur pour qualifier quelqu’un qui pense autrement de vous les médias dominants. Dominants dans quoi au fait? Dans la propagande, dans le complot orchestré mondialement à la solde de l’OMS qui est financée par qui déjà? La Fondation de Bill et Melinda Gates, vous l’avais-je dit?

La question du message unidirectionnel et rectiligne m’a poussé à faire mes propres recherches. Comme les journalistes ne font plus leur travail avec rigueur et analyse sérieuse, je me suis mis en quête de trouver les vraies réponses aux vraies questions qu’ils refusent d’aborder. Du genre: qui est derrière l’OMS? Quelle est l’intention des gouvernements à travers le monde pour paralyser la planète ainsi? Les réponses sont le fruit de mes recherches. Je suis assez grand pour faire mes recherches et pour trouver moi-même les réponses. Elles sont là et ne demandent qu’à être divulguées au grand jour.

Les médias indépendants

Ceux que les médias dominants de la propagande appellent les conspirationnistes sont des lanceurs d’alertes qui sont tannés de se faire emplir des mensonges venant des médias de propagande orchestrée.

La notion de complot me fait bien rire, surtout sachant où se loge ceux qui lance cette accusation. Le complot pharmaceutique est plutôt assez bien documenté ces temps-ci. Tout comme le complot médiatique financé par quelques milliardaires bien connus.

Je suis fier, très fier de découvrir chaque jour de nouveaux lanceurs d’alerte qui démontre leur rigueur journalistique en citant leurs sources sans peur de se faire critiquer. Ils font le travail pour lequel il y a une vacuité. Cela dénote de la crédibilité contrairement à plusieurs médias dominants.

La recherche de la vérité est l’unique moteur qui pousse ces lanceurs d’alertes et ils devraient être remerciés au lieu d’être salis. 

C’est un comble de voir des commentateurs et des journalistes crier aux conspirationnistes au sujet de la plainte logée devant la Cour Supérieure le lundi 8 juin dernier. Honte à vous! C’est vrai que ça prend du courage pour se présenter devant la Cour pour défendre ses droits et libertés. Ce qui n’est apparemment pas votre cas!

Autre phénomène intéressant, la censure sur YouTube et Facebook qui provoque le contraire. Plus les gens censurent quelque chose, plus sa propagation devient virale. C’est inarrêtable! Merci aux censeurs, vous aider à la propagation!

En conclusion

Je vais conclure en disant que ces nombreuses questions soulevées ici sont de pépites, des parcelles de vérité et que chemin faisant ce que nous découvrirons dans les prochaines semaines sera encore plus utile pour savoir et discerner le vrai du faux, peut importe la source.

Si vous voulez commenter, vous êtes les bienvenus, cependant assurez-vous de spécifier à quelle section de mon message vous faites référence ainsi nous pourrons mieux échanger. 

Au plaisir de vous lire,

Sylvain Daigle